Kor

14 x 21 cm / 212 pages / octobre 2022 / isbn 979-10-97279-22-6
22 €

Yanna Kor

Les théâtres d'Alfred Jarry

L'invention de la scène 'pataphysique

Alfred Jarry est l’un des témoins les plus éloquents de la richesse du divertissement de la fin du XIXe siècle : dans son œuvre, marionnettes et ombres chinoises côtoient le spectacle forain et la lanterne magique, opéra et opérette se mêlent au théâtrophone. La théâtralité dépasse la scène et devient une expérience totale et infinie qui traverse toutes les formes potentielles au point de contester la démarcation entre l’art et la vie, plus encore entre la littérature et le spectacle. Serait-ce la raison pour laquelle il semble inclassable dans le contexte de son époque et est entouré d’une aura postmoderne pour le lecteur contemporain ?

Étudiée principalement sous l’angle de la dramaturgie, cette présence du théâtre dans l’œuvre de Jarry demeure encore trop méconnue. Cet ouvrage part de l’ambition de mettre en lumière Jarry l’artiste qui transforme l’écriture et la lecture en performance théâtrale et dont le parcours est guidé par la passion du spectaculaire. À travers l’examen de ses expériences scéniques, de ses articles théoriques et de ses œuvres littéraires, ce livre entend révéler sa démarche singulière qui reçoit ici le nom de scène ‘pataphysique.

Introduction

I. Les mises en scène d’Ubu Roi

1. 1888. Le Théâtre des Phynances. Les débuts théâtraux d’Alfred Jarry
2. 1896. Jarry au Théâtre de l’Œuvre
Le décor : « cauchemar de mégalomaniaque »
L’acteur jouant en marionnette3. 1898. La collaboration avec le Théâtre des Pantins
Le Théâtre des Pantins
Ubu au Théâtre des Pantins
Jarry le marionnettiste
4. 1900-190
3. Jarry s’éloigne d’Ubu, mais pas des marionnettes
1901 – Ubu sans Jarry au cabaret des Quat’Z’Arts
1901-1903 – les dernières expériences avec marionnettes
5. 1908. Ubu après Jarry

II. La vision théâtrale de Jarry

6. Le décor. Comment met-on en scène le Nulle Part ?
Décor héraldique
Une théâtralité mise à nu
Vers l’espace du castelet
7. L’acteur. « L’âme et l’homme intérieur de la grande marionnette »
L’acteur-marionnette au tournant du siècle
« jouer enfermés dans un masque »
« faire tout le corps du rôle »
La voix d’origine perdue
Retrouver « l’homme intérieur et l’âme des grandes marionnettes »
8. Mettre en lumière : Jarry sur l’éclairage au théâtre
Animer le masque
Le masque comme espace de projection et d’échange
Ouvrir le masque

III. Vers la scène ‘pataphysique

9. L’espace ‘pataphysique-I : l’observatoire et la profondeur
Créer l’espace de regard – César-Antéchrist
L’observatoire – Le SurmâleVers la profondeur – Haldernablou
Dans la profondeur – L’Amour absolu
10. L’espace ‘pataphysique-II : le mur et le jardin
Le mur – L’Amour en visites
Le jardin – Messaline
11. Le corps ‘pataphysique-I : « une rigidité, c’est-à-dire élasticité absolue »
Du Bernard-l’hermite et de Kaka-San
Du volant et de l’homme-machine
La machine coule
Les corps noyés
12. Le corps ‘pataphysique-II : « il dansait quelquefois la nuit »
Le masque des Indiens
L’acrobate Mnester
13. La lanterne magique
La projection…
…est multicolore…
…et sonore
Vers la scène ‘pataphysique

Jarry et les pratiques performatives contemporaines (en guise de conclusion)
Bibliographie

Yanna Kor est docteure en études théâtrales et spectacle vivant, spécialiste du théâtre d’Alfred Jarry et du théâtre de marionnettes français du XIXe siècle. Elle est chercheuse associée du laboratoire CEAC, programme de recherche « Lumière de spectacle » (Université de Lille) et post-doctorante dans le cadre du projet ERC (European Research Council) Puppet-Plays au Laboratoire RIRRA 21 de l’Université Paul Valéry Montpellier 3.

Commande par chèque _ Bon de commande (pdf)

Découvrez aussi

> Accéder au catalogue

Accéder aux sections

. Essais . Poésie . Romans &...