Actualités -

Échos et recensions

Mai 2021 _ Rythmes amoureux

Recension par Richard Guedj pour la revue Europe (n° 1105, mai 2021, p. 416-418).

« Quinze ans après L’amour en fragment et Langage et relation, Serge Martin poursuit, dans Rythmes amoureux son travail d’écoute et de recherche de « la relation amoureuse dans et par le langage », et plus spécifiquement ici, dans et par les poèmes amoureux. Cette manière singulière « de dire et de faire l’amour » se développe en cinq « mouvements emblématiques » - « énoncer, incorporer, se rapprocher, correspondre et emmêler » - d’une littérature prise pour ce qu’elle fait plus que pour ce qu’elle dit.
[…]
Comme dans le poème de Bernard Noël, Serge Martin montre qu’il faut poursuivre « jusqu’au bout du souffle » la recherche de l’inconnu du langage ; jusqu’au bout de l’amour, qui, comme le langage, ne s’arrête jamais. »

Accéder au livre

Mai 2021 _ Un théâtre à côté : La Grimace

Recension par Marie-Astrid Charlier sur Fabula.

« S’appuyant sur de très nombreuses archives, souvent inédites, N. Coutelet propose ici une étude aussi riche que fine d’un théâtre à côté du début du XXe siècle, La Grimace, fondée par Fernand Bastide en décembre 1912.
[...]
Passionnant, abondamment documenté et toujours problématisé, l’ouvrage de Nathalie Coutelet a plusieurs mérites. Il permet d’abord de faire renaître un théâtre oublié et, avec lui, tout un pan ignoré de l’histoire du théâtre du premier XXe siècle. Il fait également mieux connaître la réalité des théâtres irréguliers, les stratégies qu’ils doivent déployer pour survivre alors que pèsent sur eux des contraintes économiques très fortes et une instabilité définitoire [...]. »

Lien du compte rendu : https://www.fabula.org/revue/document13569.php
Accéder au livre

Avril 2021 _ Destruction et métamorphoses du corps dans l'enfermement

Béatrice Munaro était le 29 avril l'invitée de Maurice Lugassy (Mémorial de la Shoah - Hébraïca Toulouse).
L'intégralité de l'intervention consacrée à Destruction et métamorphoses du corps dans l'enfermement est désormais disponible sur youtube.

Lien de l'intervention : https://youtu.be/uDGEVDIhdO0

Accéder au livre

Mars 2021 _ Rythmes amoureux

Recension par Olivier Mouginot sur Fabula.

« La conception du poème comme « échange généralisé » est l’apport majeur de l’essai de Serge Martin [...]. En littérature comme ailleurs, il y a assurément bien des manières de faire correspondre des historicités, des corps-langages et dessujets-relations, autrement dit de faire société au-delà des thèmes, méthodes et célébrations imposés. Il revient à chacun et à tous d’augmenter cette capacité du langage à saisir, relier, transformer, inventer — bref, dire — « toujours pour la première fois ». »

Lien du compte rendu : https://www.fabula.org/revue/document13485.php
Accéder au livre

Février 2021 _ Rythmes amoureux

Compte rendu sur OpenEdition.

« L’aventure d’une voix est en fait infinie, toujours à recommencer, et c’est sous son pseudonyme « Serge Ritman » que le poète termine et ouvre tout à la fois. Dans et par ce poème qui inachève l’ouvrage, le rythme est mis à nu. Le rythme relationne car il y va d’un « enroulement » qui nous rapproche, d’un « envol » qui nous « arrache », d’un murmure – à la Jacques Dupin – qui emmêle les voix : « les traits concentrés dans la couleur / tu répètes et je vois ». Pour conclure, l’ouvrage se présente ainsi comme une invitation à découvrir l’œuvre de Serge Martin, et au-delà celle de Meschonnic, dont le rire résonne parmi ces pages. »

Lien du compte rendu : https://journals.openedition.org/lectures/47799
Accéder au livre

Janvier 2021 _ Autour de Critique

Ent'revues, le journal des revues culturelles

« L’année 2019 fit la fête à la revue Critique : un grand colloque, partagé entre Cerisy-la-Salle et l’IMEC, « La revue Critique : passions, passages » (14-21 juin) sous la responsabilité de François Bordes, Sylvie Patron et Philippe Roger lui fut consacré. Ent’revues prit sa part à cet hommage en publiant, d’abord sur son site puis dans La Revue des revues (no 63), une séries d’évocations sensibles par des auteurs de Critique : « Critique memories ». Rebond en ce début d’année 2021, avec la publication aux éditions Otrante sous la direction de Sylvie Patron des actes de la première session du colloque de Cerisy qui concerne les premiers temps de la revue fondée par Georges Bataille. Et c’est autour de Bataille que tourne les premiers articles du volume : Marina Galletti met en perspective les articles de Bataille avec les revues et groupes qu’il a fondés et avec lesquels il n’a cessé de collaborer, en particulier la société secrète Acéphale. Dans une perspective d’histoire politique, Koichiro Hamano interroge le positionnement de la revue dans l’immédiat après-guerre. Nicola Apicella interroge le dialogue de Bataille et Alexandre Kojève tandis que Sylvie Patron étudie les relations du fondateur avec Éric Weil, figure éminente des premiers temps et c’est à la figure de Blanchot que s’intéresse Éric Hoppenot. Enfin Thomas Franck étudie dans une comparaison avec Les Temps modernes, l’accueil de la philosophie allemande dans Critique. Ainsi, à travers figures et épisodes des débuts de critique, c’est un pan de l’histoire intellectuelle de l’après-guerre qui se trouve éclairé. Le volume s’achève par une précieuse bibliographie de la revue Critique. »

Lien du compte rendu : https://www.entrevues.org/surlesrevues/autour-de-critique-1946-1962/
Accéder au livre

Septembre 2020 _ Rythmes amoureux

Numéro spécial de la Revue Nu(e) consacré à Serge Ritman (Serge Martin). L'essai Rythmes amoureux y est évoqué, à différentes reprises, notamment ou plus précisément à partir de la page 127.

Lien sur le site de la revue : https://poezibao.typepad.com/poezibao/2020/09/revue-nue-n-72-serge-ritman.html
Lien direct du numéro de la revue : http://otrante.fr/medias/nu72_ritman14sept2020.pdf
Accéder au livre

Évènements passés-

21 mars 2o2o _ 16h
Maison de la Poésie _ Paris

Mallarmé

Stéphane & Anatole Mallarmé « Du Coup de Dés au Tombeau vide »

Annonce de la Maison de la Poésie :

« Avec Pierre Magnier, Mary Shaw, François Cornilliat, Jean-Nicolas Illouz & Claude Mouchard.

En 1898 Mallarmé meurt brusquement, laissant œuvres et papiers divers, dont une petite chemise qui contenait deux cent douze feuillets écrits en 1879, liés à la maladie et au décès de son fils à l’âge de 8 ans. L’ensemble, relié plus de soixante années plus tard, fut titré Tombeau d’Anatole.

La nouvelle édition, proposée par Pierre Magnier aux éditions Otrante, titrée à A., redéploie l’ensemble des feuillets du manuscrit. De l’assemblage des textes jusqu’à présent juxtaposés, une approche se construit, des questionnements surgissent : l’écriture du père semble naître aussi bien du vivant du fils qu’après sa disparition.

Cette réalisation éditoriale d’une extraordinaire minutie (feuillets annotés et commentés, accompagnés de trois lettres inédites d’Anatole à son père, d’un lexique comparatif, d’une chronologie détaillée de l’année 1879, de pages du Livre, et d’un journal d’études intitulé Tessères) permet au lecteur de trouver un nouvel accès à un texte lui-même extraordinaire, ou plutôt à un ensemble de pièces qui n’auront jamais abouti à une œuvre définitive.

À lire – Stéphane Mallarmé, à A. / hymen/ père et fils / peut-être en vers, notes de lecture, 1879, Otrante, 2019. »

Rendez-vous le 21 mars, 16h00, Maison de la Poésie, Passage Molière, 157 rue Saint-Martin, Paris 3.
Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Lien de l'annonce : https://www.maisondelapoesieparis.com/events/pour-un-tombeau-danatole-de-stephane-mallarme/

Accéder au livre

6 mars 2o2o _ 19h
Nouvelle Librairie Guillaume _ Caen

Rythmes amoureux

Rencontre avec Serge Martin _ Rythmes amoureux

Annonce de la Librairie Guillaume :

« Rencontre

Serge Martin autour de son dernier livre "Rythmes amoureux. Corps, langage, poème" publié dans aux Éditions Otrante.
Les poèmes offrent certainement le maximum de corps dans le langage : telle serait l’hypothèse de Serge Martin à partir d’un corpus poétique pluriel des trente dernières années du XXe siècle. Sans viser une typologie, la force corporelle de ces œuvres y est observée au moyen de cinq activités comme autant de leviers d’écoute la plus fine possible de ce que fait un poème par corps au langage, à la vie même : énoncer, incorporer, se rapprocher, correspondre, emmêler.

Serge Martin est professeur émérite de littérature à l’Université Sorbonne nouvelle Paris 3.
Cette soirée sera animée par Anne Gourio aidée de Raphaëlle Hérout, chercheuses en littérature à l’Université de Caen. Elle sera également l'occasion de présenter les travaux de cette excellente maison d’édition dirigée par Florian Balduc. »

Rendez-vous le 6 mars, 19h00, Nouvelle Librairie Guillaume, 98 rue Saint-Pierre, Caen.

Lien de l'annonce : https://librairie-guillaume.fr/l-agenda-de-la-librairie

Accéder au livre

8-11 novembre 2019
Halle des Blancs Manteaux _ Paris

Rythmes amoureux

Salon de l'autre Livre

Vous pourrez retrouver les Editions Otrante à l'autre livre, le salon des Éditeurs indépendants, stand C29, vendredi 8 novembre (14h-21h), samedi 9 (11h-21h), dimanche 10 (11h-19h) et lundi 11 (11h-19h).

Halle des Blancs Manteaux, 48 rue Vieille du Temple, Paris 3.

8-10 mars 2019
Palais de la Femme _ Paris

Rythmes amoureux

L'autre salon

Vous pourrez retrouver les Editions Otrante à l'autre salon, le salon des Éditeurs indépendants, stand E11, vendredi 8 mars (14h-20h), samedi 9 (11h-20h) et dimanche 10 (11h-19h).

Palais de la Femme, 94 rue de Charonne, Paris 11 (Métro Charonne).

Inscription à la Newsletter :
merci de renseigner votre adresse email